­

Partir… sur la route des collections des francophones d’Amérique

Les francophones sont-ils sédentaires ou un peuple migrateur? Depuis les tous débuts de l’émigration française du XVIIe siècle, force est de constater que l’Amérique est un « continent qui bouge », pour reprendre les mots du concept de l’exposition. En effet, depuis la venue des Récollets, des Jésuites, des Augustines et des Ursulines ainsi que des premiers colons Louis Hébert et Guillaume Couillard, les francophones ont toujours poursuivi leur migration sur le territoire Nord Américain. Que ce soit pour explorer et conquérir le territoire, convertir, faire la guerre, chercher du travail, partir en vacances ou subir la déportation ou le grand dérangement imposé par la Couronne, les francophones laissent derrière eux un patrimoine riche et précieux qui témoigne à la fois des phénomènes et des événements constitutifs des identités locales et communautaires, mais aussi d’une identité commune à tous les francophones d’Amérique.

Les quelques 150 objets présentés dans la nouvelle exposition permanente Partir sur la route des francophones (au Musée de l’Amérique française) ont été choisis auprès de 23 collections institutionnelles et privées du Québec, de l’Ontario, du Manitoba, et des États américains du Maine, du Rhode Island, du Michigan, du Missouri, et du Dakota du Nord. Les collections nationales sous la garde du Musée de la civilisation ont été mises à profit en présentant 51 objets. Les pièces sont principalement de nature ethnologique et sont composées de matériaux très diversifiés (métaux, matières organiques, etc.). On compte aussi quelques peintures, sculptures, photographies, œuvres sur papier, livres, manuscrits et documents d’archives.

Ensemble de baptême et cahier de dessins

Ensemble de baptême et cahier de dessins. Début du 20e siècle Collection Caroline Pease.

[…]

La « caverne d’Ali Baba »

La collection nationale qui est sous notre responsabilité compte plus de 230 000 objets, c’est énorme! Comme le Musée a été construit en plein cœur du quartier historique de Québec, le site est trop petit pour contenir à la fois les salles d’expositions, les aires d’accueil et une telle collection. C’est donc à la Réserve muséale de la Capitale nationale, située à une quinzaine de minutes du centre-ville, que l’on conserve tous les objets qui ne sont pas exposés. Ce lieu est une véritable caverne d’Ali Baba, sans le désordre bien sûr! Là-bas, tout est mis en œuvre pour que les objets soient conservés dans de bonnes conditions. L’objectif? Qu’ils puissent encore témoigner aux générations futures, dans plusieurs centaines d’années, de l’histoire et de la culture matérielle du Québec du passé.

Le dépôt des petits artefacts de matériaux composites, qui contient plus de 60 000 objets.

C’est le lieu rêvé des amoureux des objets anciens de tout acabit : on y retrouve de vieux jouets, des vêtements de toutes les modes, des instruments scientifiques ou de musique, des meubles ou encore une foule d’autres objets du quotidien datant pour certains du début de la colonisation française en Amérique. À la Réserve, tous ces objets sont regroupés selon les matériaux qui les composent : par exemple, tous les objets faits de bois sont ensemble, tout comme les peintures ou encore les animaux naturalisés.

Les textiles plats sont conservés sur rouleaux, afin d'éviter les mauvais plis.

La raison principale de ce classement est qu’on peut ainsi mieux protéger les collections de la dégradation puisque chaque salle a un climat particulier. Par exemple, le […]

By |9 février 2010|Archives et collections, Général|Commentaires fermés sur La « caverne d’Ali Baba »

Noël, c’est emballant!


Offrir des activités festives pour toute la famille pendant le temps des fêtes est une tradition pour nous! Lutins, chants, comédie musicale, ateliers famille, animation vous attendent du 26 décembre au 3 janvier! Cette programmation se déroule sous un décor composé d’ornements anciens tirés de la collection du Musée et d’un grand sapin tout en aluminium réalisé par l’artiste Julie Savard.


Lutins&Julie-Savard_6x4

 

Mon plus beau souvenir de Noël sur Flickr 

Partagez avec nous la magie que vous inspire cette période de festivités. Joignez notre galerie de photos sur Flickr en nous transmettant vos plus beaux souvenirs de Noël.

Les photos sont présentées en visionnement continu au Musée sur un écran et ce jusqu’au 3 janvier 2010.

Amenez grand-papa, grand-maman, cousins, cousines pour passer de merveilleux moments en famille!


 

By |10 décembre 2009|Général, Médiation culturelle|Commentaires fermés sur Noël, c’est emballant!

Exposition Copyright humain : invitation au lancement

Le 24 novembre prochain sera inaugurée l’exposition Copyright humain : une exposition sur la pensée.

Nous avons le grand plaisir de vous inviter à l’inauguration!

Copyright humain

En accédant à l’invitation animée, vous découvrirez que nous vous invitons à apporter votre iPod touch. Pourquoi? Parce que la visite commentée de l’exposition est disponible par Internet sans fil dans la salle!

En fait, il y aura trois façons d’accéder à cette visite commentée :

  • Louer un iPod touch au coût de 2 $ (avec dépôt du permis de conduire ou de la carte d’assurance maladie comme garantie de sécurité);
  • Utiliser votre propre iPod touch, votre iPhone, votre Blackberry ou votre cellulaire qui va sur Internet (gratuit) – n’oubliez pas vos écouteurs!;
  • Télécharger, gratuitement et à l’avance, la visite commentée à partir du microsite de l’exposition Copyright humain (l’URL sera transmise lorsque le microsite sera lancé).

Cette visite commentée raconte l’histoire fascinante de notre pensée. La pensée humaine.

D’ici l’inauguration de l’exposition, nous ne vous laissons pas en reste puisque des photos du montage de l’exposition sont disponibles dans notre compte Flickr. Pour être avisé des dernières étapes de l’installation, branchez-vous sur nos pages Twitter et Facebook!

[flickrset id= »72157622627736396″ thumbnail= »square » overlay= »true » size= »medium »]

By |6 novembre 2009|Copyright humain, Expositions, Expositions en préparation, Général|Commentaires fermés sur Exposition Copyright humain : invitation au lancement

Un Musée qui chante

Le saviez-vous? Le Musée de la civilisation est l’un des rares musées à accueillir un chœur en résidence. Composé uniquement d’employés et de membres de l’association Les amis du Musée de la civilisation, le chœur du Musée a le bonheur de répéter et de se produire dans la magnifique chapelle du Musée de l’Amérique française, une enceinte dotée d’une excellente acoustique et d’un orgue Casavant.

Sous la direction de Catherine-Élisabeth Loiselle, le chœur adapte son répertoire au rythme et aux thématiques des expositions. Venez les écouter!

panoramique

By |20 octobre 2009|Général|Commentaires fermés sur Un Musée qui chante

Ils étaient 700 pour 7 péchés

C’est mardi soir dernier qu’avait lieu le vernissage de l’exposition 7 péchés. Quand le Musée parle au Diable! Plus de 700 personnes étaient présentes pour l’occasion. À la suite des discours officiels, le conteur Yvan Bienvenue a animé un quiz sur le thème des 7 péchés capitaux et les participants ont eu la joie de repartir avec la magnifique publication associée à l’exposition.

Pour vous mettre en appétit, deux microsites ont été lancés parallèlement à l’exposition. Celui du Musée de la civilisation, qui vous brosse un portrait de l’exposition, et celui du VOIR, qui vous propose de réfléchir sur le péché du mois. Si vous êtes du type visuel, un album de photos de l’exposition est également disponible sur notre Flickr.

Connaissez-vous les sept péchés capitaux? Selon vous, quel serait le 8e péché?

Station du péché de la gourmandise, à voir et à écouter.

By |16 octobre 2009|Expositions, Général|Commentaires fermés sur Ils étaient 700 pour 7 péchés

Pré-visite de l’exposition portant sur les 7 péchés capitaux

l'exposition 7 péchés en montage
Ce n’est pas parce que nous travaillons au Musée que nous pouvons aller et venir comme nous le voulons dans les salles des expositions en montage : question de sécurité surtout, mais aussi d’efficacité. Mais lorsque le microsite de l’exposition en montage se développe au même moment, il est intéressant, pour mieux le concevoir, de s’imprégner de l’atmosphère des lieux. La chargée de projet Cécile Ouellet a donc généreusement accepté de me faire visiter les coulisses de l’exposition 7 péchés. Quand le Musée parle au Diable! avant son ouverture officielle. Entre un technicien qui défripait les rideaux à la vapeur, un autre qui installait les bornes aériennes pour la visite audioguidée, et une autre qui plaçait un objet sur un support qu’elle venait spécialement de fabriquer pour celui-ci, j’ai pu observer, en primeur, les alcôves, les objets choisis et le circuit proposé. Dans ce circuit, nous retrouvons 7 péchés, 7 conteurs et surtout 7 contes inspirés par les objets de nos collections. En effet, après un tirage au sort pour l’attribution de leur péché, les conteurs de l’exposition ont visité la Réserve muséale de la Capitale nationale afin de choisir des objets et de s’en inspirer dans l’élaboration de leur conte. Ces contes sont mis en scène, en son et en lumière, pour le plus grand plaisir de nos yeux et de nos oreilles.

À découvrir au Musée dès le 14 octobre.

By |13 octobre 2009|Expositions en préparation, Général|Commentaires fermés sur Pré-visite de l’exposition portant sur les 7 péchés capitaux

Le bâton de Moïse dans les collections du Musée de la civilisation

Depuis l’émission Tout le monde en parle de dimanche soir dernier, nous avons reçu beaucoup de commentaires du public à propos du bâton de Moïse. Nous comprenons très bien vos réactions. Cependant, permettez-nous d’apporter quelques précisions concernant cet objet.

Le Musée de la civilisation est un musée qui témoigne des faits de société qui jalonnent l’histoire, et en particulier celle du Québec. Il doit faire état des phénomènes positifs et constructifs comme des événements négatifs ou même destructeurs. Le bâton de pèlerin de Roch Thériault est un objet-témoin d’un épisode peu reluisant de l’histoire de certaines sectes religieuses au Québec. Il rappelle, en effet, un fait social qui, bien qu’extrêmement répréhensible, a malheureusement eu lieu.

Nous pouvons vous affirmer qu’en acceptant ce don, le Musée de la civilisation n’a nullement cautionné les méfaits commis par Roch Thériault pour lesquels il fut condamné. Au contraire. Par contre, le rôle d’un musée est de conserver des objets qui témoignent d’événements parfois heureux, parfois malheureux de l’histoire de nos sociétés. Dans le cas présent, si le Musée conserve cet objet dans ses réserves, ce n’est certes pas pour faire l’éloge de celui qui l’a possédé ou des gestes qu’il a posés mais plutôt, pour faire en sorte que cette triste réalité soit connue afin qu’elle ne se reproduise plus jamais.

Dans le même esprit, depuis 1996, le Musée de la civilisation est dépositaire d’une importante collection d’objets du Laboratoire des sciences judiciaires et de médecine légale du Québec. Ces objets témoignent de l’histoire du crime au Québec. Encore une fois, il n’est pas question ici de glorifier des actes condamnables mais bien de rappeler à la mémoire des gens que le crime et l’abus, que l’on veuille ou non, […]

By |6 octobre 2009|Général|8 Comments

Un grand colloque international sur la sécurité dans les musées

La sécurité dans les Musées

Aujourd’hui, nous accueillons le 35e colloque du Comité international pour la sécurité dans les musées, organisé en collaboration avec le Musée national des beaux-arts du Québec.


Une centaine de spécialistes et de responsables de la sécurité dans les plus grands musées du monde échangeront jusqu’au 18 septembre sur les incendies, les vols, les catastrophes naturelles, le terrorisme et autres causes d’inquiétudes pour la préservation des collections muséales.

C’est un honneur de les recevoir!

Ce sera également l’occasion pour le Musée d’organiser un premier colloque écoresponsable, répondant à notre démarche de développement durable.

By |14 septembre 2009|Général|Commentaires fermés sur Un grand colloque international sur la sécurité dans les musées

Invitation : créer une oeuvre dans le sable bleu

Le sable bleu du Jardin du matin, qui fait partie de Vertiges sur les toits du Musée, fascine.

Tellement que, pendant tout l’été, un mystérieux architecte s’est amusé à réaliser de grands châteaux de sable parfois durant la journée, parfois le soir… nous laissant la surprise au petit matin. À moins que ce ne soit plusieurs personnes? L’avez-vous aperçu?

Notre mystérieux architecte et tous ceux qui voudront laisser aller leur imagination dans ce sable bleu ont jusqu’au 20 septembre pour le faire car après ce jardin disparaîtra en raison d’importants travaux. Photographiez votre œuvre et ajoutez-là au groupe Flickr de VERTiges! C’est amusant… et gratuit!

Veuillez noter que les 8 autres jardins composant Vertiges sur les toits du Musée continueront de nous ravir jusqu’au 12 octobre.

By |4 septembre 2009|Général|Commentaires fermés sur Invitation : créer une oeuvre dans le sable bleu