­

be-bap-a-riff-a, concours de création musicale

La musique ça s’écoute, ça se regarde, ça se comprend et…ça se joue!

L’exposition RIFF. Quand l’Afrique fait vibrer les Amériques est une belle occasion pour nous de découvrir vos talents de musicien. Elle nous aide à percevoir la filiation entre les racines de la musique africaine et la musique contemporaine du continent américain, à vous de nous montrer comment vous réinterprétez aujourd’hui ces influences.

À l'interieur de l'exposition RIFF

Nous l’évoquions le 14 juin… c’est maintenant officiel!

En association avec l’émission Bande à part, nous vous proposons de nous partager vos créations musicales en participant au concours de création musicale be-bap-a-riff-a!

Comment faire? Rien de plus simple! Il vous suffit de télécharger un ou plusieurs morceaux de votre composition qui évoquent les thématiques de l’exposition sur le site du concours. Une seule contrainte, votre création musicale doit inclure au moins un riff d’instrument acoustique. Et évoquer le propos de l’exposition, évidemment!

Le concours est ouvert à tous, petits et grands, amateurs ou professionnels, et se déroule jusqu’au 30 Septembre 2010. Il récompensera deux gagnants:

Un jury désignera la bande sonore qui accompagnera la promotion télé de l’exposition à partir d’octobre et permettra à son auteur d’assister à un stage de production de 2 jours à l’émission Bande à part!

Ce jury sera composé de :

  • Serge Lacasse de la Faculté de musique du l’Université Laval
  • Martin Leblanc du Musée de la civilisation
  • Blaise Fortier des Jeunes Musiciens du Monde
  • Louis-Richard Trembaly, chef des émissions à Bande à part et Espace Musique

Vous avez toute une bande de fans qui vous […]

L’alimentation planétaire au menu pour l’automne

(titre officiel de l’exposition à venir)

Inspirée du fabuleux livre Hungry planet de Faith D’Aluisio et Peter Menzel, cette exposition produite par le Centre des shungry-planetciences de Montréal présente 25 portraits de familles des quatre coins du monde posant pour la postérité derrière la nourriture qu’elles consomment en une semaine. Il ne s’agit pas que d’une simple exposition de photos : devant ces images grand format (4’ x 6’), le visiteur se retrouve littéralement « télétransporté » dans la cuisine de chacune de ces familles et se prend à découvrir entre autres à quel point sa propre alimentation diffère ou ressemble à celle d’autres à travers la planète.

Famille Mendoza, Guatemala. © Peter Menzel

L’alimentation est l’un des sujets de l’heure sur la planète ou du moins dans les régions industrialisées, là où, en fait, les gens ont de quoi se nourrir en quantité… industrielle! Certains chiffres parlent par eux?mêmes; on compte aujourd’hui environ un milliard de personnes sous-alimentées, mais ce nombre effarant est depuis peu surpassé par un autre nombre tout aussi frappant, voire inquiétant : plus d’un milliard de personnes dans le monde sont considérées comme suralimentées, c’est?à?dire en surplus de poids ou obèses. Plusieurs autres questionnements dérivent de la place que prend aujourd’hui l’alimentation dans nos vies quotidiennes, que ce soit concernant les bienfaits de l’alimentation biologique, le suremballage, la répartition mondiale inégale des denrées, la mondialisation grandissante du marché des aliments, la production industrielle à grande échelle, les aliments modifiés génétiquement, les différences socio-économiques et culturelles dans la consommation de nourriture, la place que prend la publicité ou encore sur l’explosion des […]

Par |21 juin 2010|Expositions, Expositions en préparation|Commentaires fermés sur L’alimentation planétaire au menu pour l’automne

Retour sur la Soirée MCQ.org

Hier soir avait lieu notre première Soirée MCQ.org réservée aux membres de nos réseaux sociaux.

Cet événement constituait pour nous une sorte de test, afin de connaître un peu mieux notre « communauté web » et d’aller à sa rencontre, au-delà de l’écran.

Et le moins que l’on puisse dire, avec 153 invités ayant répondu à notre invitation, c’est que l’expérience est réussie! Elle va nous permettre de peaufiner notre formule pour placer les évènements à venir sous le signe de la rencontre et de la participation.

Les visiteurs ont pu apprécier gratuitement RIFF. Quand l’Afrique fait vibrer les Amériques. Le parcours musical dans l’exposition se faisant avec casque d’écoute de manière autonome, l’espace aménagé dans le hall du Musée autour d’un bar était donc une belle occasion de partager ses impressions après la visite dans une ambiance détendue. Et à en croire le temps passé par nos visiteurs mélomanes dans l’exposition, celle-ci fut très appréciée, toutes générations confondues!

Les visiteurs rassemblés dans le hall au moment du tirage du prix de présence

Vous avez participé à cette soirée? Nous serions heureux de connaître votre avis et vos suggestions dans les commentaires de cet article.

Y aura-t-il d’autres Soirée MCQ.org? Certainement!

Par |16 juin 2010|Numérique, RIFF. Quand l'Afrique fait vibrer les Amériques|Commentaires fermés sur Retour sur la Soirée MCQ.org

Atelier de costume sur le conte : J-7

L’atelier de costume sur le conte sera inauguré la semaine prochaine : le 22 juin! Les préparatifs s’accélèrent et n’oubliez pas que vous pouvez suivre nos photos du montage dans Flickr.

La semaine dernière, je suis allée présenter le processus de création et les costumes de Il était une fois… aux élèves de la classe de Madame Judith. Cette enseignante fort dynamique tient un blogue pour ses élèves et leurs parents, où elle mentionne ma visite.

Les enfants étaient ravis!

Et de notre côté, nous avons bien hâte de vous voir explorer les coins secrets de Il était une fois…!

Par |15 juin 2010|Ateliers de costumes, Médiation éducative et culturelle|Commentaires fermés sur Atelier de costume sur le conte : J-7

Quand Riff fait vibrer le web

RIFF, quand l’Afrique fait vibrer les Amériques est désormais ouverte depuis deux semaines, l’occasion de revenir sur les différentes opérations menées autour de son lancement, pour lequel nous avons essayé de proposer de nouvelles manières de présenter le contenu de son exposition.

Entre le 20 et le 31 Mai, nous vous avons proposé de jouer avec nous et de découvrir progressivement les différents objets mythiques présentés dans l’exposition et de remporter ainsi des places pour les matchs des Capitales. Ce quizz musical, basé sur la révélation d’indices en lien avec la carrière des artistes dont les instruments ou les costumes de scène sont exposés, a remporté un vif succès sur notre page Facebook.

Capture-10

Le 1er Juin, jour de l’inauguration de l’exposition et grande première pendant la visite de presse : une jeune blogueuse québécoise, Catherine Genest (@cathge sur Twitter) a accepté notre invitation et assiste à la visite de presse. Elle vous raconte ses premières impressions et fait ainsi rentrer le Musée dans son très select Culture Club.

Tweets et retweets en direct de la conférence de presse
Tweets et retweets en direct de la conférence de presse

Le soir, […]

Il était une fois… un atelier de costume sur le conte

Nous vous avions mentionné qu’un nouvel atelier de costume était en préparation et que sa thématique portait sur le conte.

L’espace est présentement en montage et prend la forme d’un immense casse-tête. Des parties de sapin, des tuiles, un donjon en mille morceaux, des miroirs…

Vous êtes curieux? Jouez au petit oiseau qui observe à travers la fenêtre et suivez nos photos du montage dans Flickr!

[flickrset id= »72157623915413955″ thumbnail= »square » overlay= »true » size= »small »]

Des photos seront ajoutées au fil des jours du montage…

Par |13 mai 2010|Ateliers de costumes, Médiation éducative et culturelle|Commentaires fermés sur Il était une fois… un atelier de costume sur le conte

Un voyage dans l’espace et le temps

Nous sommes vers 1850-1860 à Québec. Donald McNeil, né vers 1825 à l’Île-du–Prince-Édouard, achète chez un horloger-bijoutier de la Côte de la Montagne, une montre de poche haut de gamme à double boîtier en argent. Dans sa famille on raconte qu’il est venu à Québec au début de la vingtaine pour travailler dans le port de Québec sur les bateaux et aussi comme pilote.

Pourquoi achète-t-il une montre de cette qualité ce jour-là? Veut-il la porter lors d’une occasion spéciale? En rêvait-il depuis longtemps? Nul ne le sait.

Le 9 novembre 1852 il épouse Jane Preston à la basilique Notre-Dame de Québec. Avec elle il s’établit à Lévis. Ses enfants, nés de 1853 jusqu’au milieu des années 1860 sont baptisés à l’église Notre-Dame de Lévis. Sur le certificat de baptême d’une de ses filles, le 8 février 1857, il est inscrit que Donald McNeil est « chauffeur » ce qui confirmerait qu’il travaille à ce moment-là pour une compagnie de chemin de fer.

À cette époque Lévis était le terminus du chemin de fer Québec-Richmond qui avait été complété en 1854. Un an avant, en 1853, la Grand Trunk Railway avait acquis la Quebec Richmond Company ainsi que quatre autres compagnies afin de réaliser le projet d’un chemin de fer s’étendant sur toute la longueur de la Province du Canada de Montréal à Toronto et à l’est jusqu’à Halifax (il faut se souvenir qu’avant la Confédération, l’Ontario et le Québec constituent la Province du Canada alors que le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse sont des colonies britanniques séparées). Ce projet ambitieux durera plusieurs années et fournira de l’emploi à des milliers de personnes. Comme la compagnie offre du travail à l’année, contrairement aux bateaux qui cessent de circuler en hiver, elle est intéressante pour Donald McNeil qui doit faire vivre sa famille. Est-ce pour que les trains qu’il conduit soient toujours à l’heure que Donald McNeil a acheté sa belle montre? C’est bien possible.

La montre et son boîtier. Le boîtier est en argent et le cadran en émail sur cuivre avec des aiguilles en acier bleui. C’est une « Montre de poche Oignon » appellation qui lui vient de sa forme.  Photo : Isa Mailloux

La montre et son boîtier. Le boîtier est en argent et le cadran en émail sur cuivre avec des aiguilles en acier bleui. C’est une « Montre de poche Oignon » appellation qui lui vient de sa forme. Photo : Isa Mailloux

[…]

Par |29 avril 2010|Archives et collections|3 Commentaires

Site Web pour mobiles

Aujourd’hui, nous avons le très grand plaisir de vous annoncer la mise en ligne de notre site web adapté pour les mobiles.

Lorsque vous irez sur www.mcq.org, le système Device Atlas reconnaîtra votre mobile et déploiera le site approprié. Cette version mobile a été réalisée avec la collaboration de la firme Nurun Québec.

[…]

La signature de Champlain

Comme archiviste de référence, je reçois des demandes de toutes sortes. En voici deux.

Une fois, en lien avec notre exposition virtuelle des tableaux ornithologiques de Jean Jacques Audubon, une femme m’a demandé ce qu’il fallait donner à manger aux mésanges (comme celle-ci, magnifique, dessinée par Audubon), qui gaspillaient trop du mélange de graines qu’elle leur donnait! (La réponse : du suif et des graines de tournesol.)

Musée de la civilisation, collection du Séminaire de Québec, The Birds of America, John James Audubon, 107/1993.34708

Musée de la civilisation, collection du Séminaire de Québec, The Birds of America, John James Audubon, 107/1993.34708

Avec le 400e anniversaire de Québec en 2008, on a reçu notre lot de demandes aux archives. Quelqu’un a même demandé si nous avions la signature de Samuel de Champlain. On s’est regardé, mes collègues et moi, et nous nous sommes dit « Si on l’avait, on le saurait déjà ». Néanmoins, j’ai vérifié dans le fichier juste pour être certain. Je pensais peut-être trouver un fac-similé. Ce que j’ai trouvé m’a surpris.

[…]

Par |1 avril 2010|Archives|4 Commentaires

Causons iPods

Aujourd’hui est un grand jour, nous lançons l’application iPhone/iPod touch liée à l’exposition sur la pensée humaine : MCQ-Copyright humain!

Accueil de l'application MCQ-Copyright humain

Accueil de l'application MCQ-Copyright humain

L’exposition Copyright humain raconte l’histoire du développement de la pensée humaine : le préhumain, l’humain et le posthumain. Alors que la pensée humaine se prolonge et se multiplie de plus en plus avec les développements technologiques, le Musée a fait le choix d’explorer les capacités du iPod touch et les possibilités de médiation qu’il offre. C’est le service de l’éducation qui a reçu ce mandat et j’en étais la chargée de projet. Évidemment, la réalisation de l’ensemble du projet est le fruit de l’étroite collaboration de plusieurs personnes au Musée et à l’extérieur (une vingtaine de personnes!). J’en profite pour les remercier! Ça a été formidable de travailler ensemble à explorer de nouvelles frontières!

[…]