­

Chanter Noël au fil des siècles

Chanter Noël au fil des siècles est une exposition de Noël présentée dans le hall du Musée du 1er décembre 2010 au 3 janvier 2011.

Pour la sélection des objets présentés dans les treize vitrines, le conservateur Michel Laurent s’est inspiré d’airs de Noël.

Le texte qui suit présente cette recherche et vous invite à remonter le cours du temps.

Vous pouvez également visionner l’émission Portes ouvertes au Musée de la civilisation qui porte spécifiquement sur la collection d’ornements de Noël Claude-Davis.

_______________________________________________________________

3- Carte postale

Nombreux sont les chants de Noël dont l’origine nous est inconnue. Heureusement, les documents conservés dans les archives peuvent à l’occasion, apporter quelques lumières. Parmi les plus anciennes mentions, notons celle de cantiques composés pour les trois messes de Noël vers l’an 604 à Rome. Cette tradition religieuse sera suivie au 11e siècle par des débordements publics suite à l’association du peuple aux chants de la liturgie. Ces jeux liturgiques appelés également les Mystères, vont se dérouler dans le chœur, la nef et se terminer sur le parvis des églises et parfois même dans les cimetières.

Mais que chante-t-on ici ?

La tradition des chants de Noël va suivre les religieux, religieuses et colons qui arrivent de France. Leur transmission se fera par le biais de la tradition orale ou alors par la lecture de recueils le plus souvent sans notation musicale. Les airs proviennent de chansons profanes, d’airs d’opéra et même de marches militaires. Les textes anciens sont souvent anonymes, mais il arrive quelquefois que nous en connaissions l’auteur. L’on constate également qu’il existe de nombreuses variantes de ces chants.

Généralement les documents anciens présentent les cantiques sous une même forme c’est-à-dire qu’ils en indiquent le titre, la référence à un air connu et le texte de la chanson. Rares sont les recueils qui présentent les partitions musicales. Voici à titre d’exemple le chant Ça bergers assemblons-nous sur l’air de Où s’en vont ces gais bergers.

Tiré de : Pastorale sur la naissance de Jesus-Christ : avec L'adoration des  bergers, et La descente de l'archange saint Michel aux lymbes / revue & corrigée de nouveau par frère Claude Macée. - A Saint-Malo : Chez H.-L. Hovius, fils, imprimeur-libraire, 1805, p 53.

Tiré de : Pastorale sur la naissance de Jesus-Christ : avec L'adoration des bergers, et La descente de l'archange saint Michel aux lymbes / revue & corrigée de nouveau par frère Claude Macée. - A Saint-Malo : Chez H.-L. Hovius, fils, imprimeur-libraire, 1805, p 53.

[…]

Par |15 décembre 2010|Archives et collections, Expositions|3 Commentaires

Collaboration active des Premières Nations et des Inuit

Assemblée

Une assemblée décisive s’est tenue à Québec pour lancer les travaux de réalisation de la prochaine exposition permanente du Musée portant sur les Premières Nations et les Inuit.

Cette assemblée consultative, nommée mamo-ensemble et coprésidée par Michèle Audette, présidente de Femmes Autochtones du Québec, et Isabelle Picard, directrice de Paroles Rouges, a réuni récemment à Québec des représentants de chacune des Premières Nations et des Inuit du Québec, ainsi que des représentants d’organisations autochtones. La tenue de cette assemblée a été rendue possible par la contribution financière du réseau DIALOG, le réseau de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones et de l’ARUC ODENA – Les autochtones et la ville : identité, mobilité, qualité de vie et gouvernance.

Le Musée de la civilisation inaugurera la nouvelle exposition en juin 2012. Elle remplacera Nous, les Premières Nations, l’exposition permanente actuelle. Fidèle à sa politique de partenariat développée depuis son ouverture, mais soucieux de pousser plus loin la démarche de consultation, le Musée souhaite développer les contenus de la future exposition en étroite collaboration avec les Premières Nations et les Inuit et veut favoriser l’apport des différents groupes à la conception du projet.

Invités par le directeur général du Musée de la civilisation, monsieur Michel Côté, les participants ont exprimé leurs attentes face à l’exposition. Ils ont généreusement fait part de leurs suggestions pour que le processus soit mené rondement et ont proposé des thèmes des plus prometteurs. La vitalité et la richesse des cultures autochtones, telles qu’elles se manifestent à l’intérieur même des communautés et dans les milieux urbains, l’importance des traditions, le dialogue entre les générations, le […]

Le collectionneur, un chercheur de trésors essentiel du musée

Avez-vous déjà collectionné différents objets lorsque vous étiez enfant? Cartes de hockey, roches, autocollants, épinglettes et autres ont pu faire partie de votre univers. Mais quels sont ceux parmi vous qui possédez encore une collection?

Musée de la civilisation, don de Claude Davis. NAC : 2004-96

Que l’on soit petit ou grand, collectionner, ce n’est pas simplement amasser des objets; c’est créer un tout, un ensemble cohérent d’objets que l’on retire du circuit des activités économiques (de la vente, de l’achat, des échanges…) et que l’on conserve précieusement. Cet ensemble cohérent est le reflet d’un intérêt particulier, d’une passion, envers un type d’objet précis (les livres, le mobilier) ou un sujet particulier, comme le hockey, la mode, etc. Il peut également être le fruit d’un attrait spécial envers une période ou un événement historique (les années 50, la Deuxième Guerre mondiale…), ou encore le témoin d’un intérêt envers une autre culture.

Loin d’être d’éternels enfants, les collectionneurs sont de véritables spécialistes du domaine auquel appartient leur collection. Ils sont d’incontournables partenaires des conservateurs et des chercheurs de trésors essentiels au Musée. Comme un de mes collègues le mentionnait dans son article, c’est grâce aux donateurs que la Collection nationale, conservée par le Musée de la civilisation, est si riche. Et à travers ces donateurs se retrouvent plusieurs collectionneurs.

Collection Coverdale, Musée de la civilisation. NAC : 68-720

Collectionner, c’est parfois l’œuvre d’une vie pour le collectionneur. Il a passé plusieurs années à fignoler sa collection, à trouver les pièces manquantes, à se renseigner sur le marché, à entretenir des liens avec d’autres collectionneurs ou avec des marchands susceptibles de […]

Par |30 novembre 2010|Archives et collections, Général|3 Commentaires

Gaz de schiste, éolien, uranium, pétrole : faut-il toujours dire non?

Nous vous avions demandé votre avis, il y a deux semaines, pour choisir le sujet de la prochaine Rencontre Participe Présent. Nous vous remercions pour vos commentaires par courriel, sur le blogue, ainsi que sur Facebook et Twitter!

Le sujet du Participe Présent du 6 décembre sera donc le suivant :

Gaz de schiste, éolien, uranium, pétrole : faut-il toujours dire non?

La réaction de la population est de plus en plus rapide… et négative. Gaz de schiste dans Lotbinière, exploration pétrolière et gazière dans l’estuaire du Saint-Laurent, uranium près de Sept-Îles, parcs éoliens près des villages : les projets annoncés soulèvent des inquiétudes, protestations, demandes de moratoire. Les citoyens partagent une plus grande conscience environnementale et se méfient sans doute de promoteurs trop secrets et d’autorités politiques soupçonnées de partis pris. Mais se pourrait-il que de vieux réflexes «pas dans ma cour» sabotent à l’occasion des projets valables ? Les craintes de la population sont-elles toujours fondées ? Le développement économique, en particulier dans le secteur de l’énergie, est-il forcément inconciliable avec le respect de l’environnement et le bien-être des humains ? Sinon, comment en débattre sans polarisation inutile ?

Les invités seront :

– Françoise David, présidente et porte-parole de Québec solidaire;

– Serge Fortier, citoyen membre du Comité de vigilance sur les gaz de schiste de Lotbinière-Bécancour;

Choisir le sujet du prochain Participe Présent

Nous devons choisir le sujet du prochain Participe Présent qui aura lieu le 6 décembre. Les Rencontres étant désormais vidéodiffusées en direct sur Internet et que vous pouvez participer à distance, il nous apparaît important de savoir ce qui vous intéresse.

Voici quelques idées de sujets qui sont dans nos cartons. Qu’est-ce que ça vous dit?

     

  • – Violence au hockey, quoi privilégier : le show ou la santé des joueurs?
  •  

  • – Chaque semaine, il y a 49 vols Montréal/Floride (et ce chiffre ne tient pas compte des vols vers Cuba et le Mexique!) : tourisme vs développement durable.
  •  

  • – Beaucoup de beaux projets pour Québec. Certains citoyens ont le pied sur le gaz, d’autres sur le frein. Où souhaitons-nous aller?
  •  

  • – Gaz de schiste. Avez-vous encore besoin d’en parler? Y a-t-il un aspect précis de ce sujet dont les principaux intéressés ne parlent pas?
  •  

  • – Québec, Canada, États-Unis, le monde. La gauche vs la droite. Ça brasse!
  •  

  • – À l’aube du temps des fêtes et 25 ans après la création de Nez rouge : où en sommes-nous avec l’alcool au volant?
  •  

  • – Société québécoise. Laïcité. Religion. Histoire. Valeurs. A-t-on encore le besoin d’en parler?
  •  

  • – … hum … quoi encore… un autre sujet?
  •  

Oui, oui, nous aimerions recevoir votre avis!

… laissez-nous votre avis ou des suggestions dans les commentaires.

Affaire Maclean’s : ce soir à Participe Présent au Musée et sur le Web

L’affaire Maclean’s vous a fait réagir?

C’est le sujet de la Rencontre Participe Présent de ce soir!

Les invités :

  • – Thomas Mulcair, député d’Outremont et chef adjoint du NPD;
  • – André-Philippe Côté, caricaturiste au quotidien Le Soleil et à L’actualité;
  • – Rhéal Séguin, correspondant politique du Globe and Mail à Québec;
  • – Carole Beaulieu, éditrice du magazine L’actualité.
  •  

  • Et dans le rôle du commentateur, Michel Lemieux, sociologue, sondeur et auteur de La télévision cannibale.


Il est évidemment possible d’y assister « en personne » au Musée, mais vous pouvez également y participer en direct sur Internet… dans le confort de votre salon.

 

Pour accéder à la vidéodiffusion

Cliquez sur : http://www.ustream.tv/channel/participe-present

Parlez-en autour de vous!

Sylvie Vincent, les innus et la tradition orale

Cet article s’inscrit dans la série qui présente le comité scientifique pour le renouvellement de l’exposition permanente pour présenter les Premières Nations et les Inuit du Québec. Il y a quelques semaines, nous vous avions présenté Frédéric Laugrand.

_______________________________________________________________

Sylvie Vincent

Co-fondatrice de la revue Recherches amérindiennes au Québec, Sylvie Vincent est anthropologue et chercheure autonome. Elle a réalisé de nombreuses recherches portant, entre autres, sur l’analyse de l’image des Autochtones dans la société québécoise, sur l’histoire des Premières Nations du Québec et sur l’évaluation des impacts culturels et sociaux des grands projets nordiques.

 

Depuis le début des années 2000, elle dirige un projet de recherche sur la fréquentation et l’occupation de leurs territoires par les familles innues de Uashat – Mani-utenam et de Matimekush – Lac-John. Elle a également mené des enquêtes sur ce thème pour les Innus de l’Est du Québec. Elle s’intéresse depuis longtemps aux traditions orales algonquiennes, particulièrement à la tradition orale innue dont elle a recueilli beaucoup d’éléments. Cet intérêt pour les récits innus lui a permis de mieux comprendre le point de vue des Aînés sur l’histoire et notamment sur les premiers contacts avec les Européens.

 

SAVIEZ-VOUS QUE…

     

  • – À travers le site Innu Aitun, les Innus valorisent leur tradition orale.
  •  

  • Joséphine Bacon, réalisatrice, conteuse, artiste et porteuse de la tradition orale innue est aussi une poétesse reconnue.
  •  

  • – Par ses dossiers thématiques et ses numéros spéciaux, la revue Recherches amérindiennes au Québec participe depuis bientôt 40 ans à une meilleure compréhension des sociétés autochtones du Québec.
  •  

  • – Avec l’archéologue Yves […]

Roland Arpin – Visions culturelles

 

Suite au récent décès de monsieur Roland Arpin, le Musée tient à souligner la contribution précieuse et marquante de son directeur-fondateur.

 

L’année 2010 marque également le dixième anniversaire de la création du prix qui porte son nom. Le prix Roland-Arpin récompense annuellement un étudiant ou une étudiante des programmes universitaires de muséologie au Québec.

 

Le livre Roland Arpin. Visions culturelles propose donc une ligne du temps mettant en relief les étapes marquantes de la carrière de monsieur Arpin, un mot d’introduction signé par Michel Côté et un bref historique du Prix Roland-Arpin qui rapporte notamment ce que sont devenus les dix lauréats.

 

Une courte sélection de textes choisis de monsieur Arpin présente ensuite les grands traits de sa pensée novatrice et audacieuse. Le livre clôture sur une bibliographie sélective des écrits de monsieur Arpin. Le texte est ponctué de portraits et de photographies rappelant les grands moments de la vie du Musée de la civilisation sous la gouverne de Roland Arpin.

 

Le livre est disponible en format numérique (PDF) : Roland Arpin. Visions culturelles

Par |15 octobre 2010|Direction générale, Publications|2 Commentaires

Les mystères d’un tableau de Puget révélés par la restauration

Chaque année, le Musée de la civilisation fait restaurer des pièces de la collection nationale par le Centre de conservation du Québec (CCQ). Grâce au travail des restaurateurs, les objets sont transformés et rajeunis. La restauration peut révéler de nouvelles informations ou mener à des découvertes : signature d’un auteur, note ou petit objet caché dans une pièce, couleur originale, etc. Tel est le cas de la peinture David vainqueur de Goliath (nac 1991.635) exécutée par l’artiste Pierre Puget (1620-1694), dont la restauration fut récemment terminée.

Musée de la civilisation, collection du Séminaire de Québec. Restauration effectuée par le Centre de conservation du Québec. Photographe: Michel Élie.

Musée de la civilisation, collection du Séminaire de Québec. Restauration effectuée par le Centre de conservation du Québec. Photographe: Michel Élie.

[…]

Par |14 octobre 2010|Archives et collections|4 Commentaires

Parcours d’un objet à la Réserve muséale de la Capitale nationale

Quelques-uns de mes collègues ont pris le soin et le temps de parler brièvement ou en détail de la Réserve muséale de la Capitale nationale dans des articles précédents de ce blogue. Pour ma part, y travaillant au quotidien, je vous présente ici quelques autres aspects tout aussi intéressants. La Réserve est composée principalement de 11 voûtes spécifiquement adaptées à la conservation des objets de collection. Sur ces 11 voûtes, 2 sont à l’usage du Musée national des beaux-arts du Québec et les 9 autres pour les collections du Musée de la civilisation.

Sachant que plus de 225 000 objets de toute nature sont conservés à la Réserve, une question peut très bien se poser d’emblée : d’où proviennent ces objets?

La collection de peintures conservée à la RMCN renferme des trésors d’histoire et de beauté.

La collection de peintures conservée à la RMCN renferme des trésors d’histoire et de beauté.

[…]

Par |13 octobre 2010|Archives et collections|1 Commentaires