­

Lisa Koperqualuk et les Inuit du Nunavik

Cet article s’inscrit dans la série qui présente le comité scientifique pour le renouvellement de l’exposition permanente pour présenter les Premières Nations et les Inuit du Québec. La semaine dernière, nous vous avions présenté Caroline Desbiens.

_______________________________________________________________

Lisa Koperqualuk

Membre et cofondatrice de l’Association des femmes inuites du Nunavik Saturviit, Lisa Koperqualuk a grandi avec ses grands-parents Lydia et Aisa Koperqualuk. Elle a vécu à Kuujjuaraapik, Kangirsuk et Puvirnituq avant de compléter ses études secondaires en Ontario. Elle s’est établie par la suite à Montréal pour étudier les sciences politiques à l’Université Concordia.

En 2002, elle est embauchée par la Société Makivik comme agente aux communications. Son travail l’amène à voyager dans le monde circumpolaire et son goût pour l’aventure l’entraîne en Afrique de l’Ouest pendant quatre ans. En 2005, elle se rend au camp de base de l’Everest. En 2007, elle décide de prendre deux années sabbatiques à Québec pour entreprendre des études graduées en anthropologie à l’Université Laval. Son sujet d’étude est sur le système de croyance chez les Inuit et l’influence de la croyance sur les décisions politiques chez les Inuit du Nunavik. Lisa est retournée chez Makivik pour travailler sur des dossiers spéciaux. Elle développe actuellement un projet de livre portant sur la justice traditionnelle inuite. Ce livre, qui sera édité par l’Institut culturel Avataq, s’inscrit dans la continuité d’un projet sur l’histoire des Inuit du Nunavik.

 

EN SAVOIR UN PEU PLUS…

Au Nunavik
10 000 Inuits vivent dans 14 villages. Voir les cartes.

 

Le Nunavik en musique : à vos casques !
Avec Élisapie […]

Caroline Desbiens et la géographie historique dans Espaces Premiers Peuples

Cet article s’inscrit dans la série qui présente le comité scientifique pour le renouvellement de l’exposition permanente pour présenter les Premières Nations et les Inuit du Québec. La semaine dernière, nous vous avions présenté Suzy Basile.

_______________________________________________________________

Caroline Desbiens

Caroline Desbiens est professeure agrégée au Département de géographie de l’Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche en géographie historique du Nord. Elle détient une maîtrise en littérature comparée et un doctorat en géographie de l’Université de la Colombie-britannique (UBC). Suite à l’obtention de son doctorat en 2001, elle occupa un poste conjoint en géographie et études des femmes à l’Université de la Géorgie (UGA) près d’Atlanta.

Ses recherches portent aujourd’hui sur les dynamiques de l’humanisation du Nord québécois et sur l’impact de l’imaginaire nordique du Sud sur les relations entre autochtones et non-autochtones. Ses travaux font appel aux méthodes de la géographie historique. Caroline Desbiens cherche à comprendre les régimes autochtones d’occupation du territoire ainsi que leur métissage avec des modes de relation au territoire propres à la société industrielle. Elle vise à faire ressortir l’impact de ce métissage sur les politiques contemporaines de protection et d’utilisation des ressources. Elle prépare présentement un ouvrage basé sur ses recherches de doctorat intitulé « Power from the North : the culture of hydroelectricity in Québec ».

EN SAVOIR UN PEU PLUS…

LE TERRITOIRE ANCESTRAL

des Cris est le Eeyou Istchee. Les Cris sont politiquement représentés par le Grand conseil des Cris.

NEUF COMMUNAUTÉS CRIES

Il existe neuf communautés cries sur le Eeyou Istchee avec des cultures et des traditions bien vivantes. Notamment l’Institut culturel cri.

LA […]

Premières Nations et Inuit : Cap sur 2012!

Le Musée entreprend un vaste chantier : la nouvelle exposition permanente pour présenter les Premières Nations et les Inuit du Québec.

Nous Premieres Nations_aff74

Nous, les Premières Nations cédera sa place. Inaugurée en 1998, l’exposition connaît un vif succès. L’intérêt pour les cultures autochtones est manifeste. Toutefois, les années ont passé. Malgré les révisions, l’exposition accuse son âge.

Le Musée poursuit sa collaboration avec les Premières Nations et les Inuit. L’équipe vise à travailler de manière rapprochée avec chacun des groupes. Nous dégagerons ensemble les thèmes et, ultimement, les moyens qui les exprimeront.

De premières explorations laissent présager que l’exposition abordera les liens qui se tissent entre territorialités et identités. Déjà, un comité scientifique est formé et le Musée entreprend de nouvelles recherches. Ce comité regroupe des chercheurs non autochtones et autochtones. Ses membres vous seront présentés au fil des prochaines semaines.

Le décompte commence. Quels seront les prochains thèmes? Comment sera renouvelée la mise en valeur de la collection nationale? Quels seront les contours des nouveaux programmes éducatifs et culturels? Plusieurs questions se bousculent. Le calendrier sera bien garni d’ici l’été 2012 alors que la nouvelle exposition aura son existence propre.

Vous avez des idées et des suggestions, n’hésitez pas à communiquer avec nous!

Dany Brown et Laurent Jérôme

Service des expositions

Par |23 août 2010|Espaces Premières Nations et Inuit, Expositions, Expositions en préparation|Commentaires fermés sur Premières Nations et Inuit : Cap sur 2012!

Retour sur la Soirée MCQ.org

Hier soir avait lieu notre première Soirée MCQ.org réservée aux membres de nos réseaux sociaux.

Cet événement constituait pour nous une sorte de test, afin de connaître un peu mieux notre « communauté web » et d’aller à sa rencontre, au-delà de l’écran.

Et le moins que l’on puisse dire, avec 153 invités ayant répondu à notre invitation, c’est que l’expérience est réussie! Elle va nous permettre de peaufiner notre formule pour placer les évènements à venir sous le signe de la rencontre et de la participation.

Les visiteurs ont pu apprécier gratuitement RIFF. Quand l’Afrique fait vibrer les Amériques. Le parcours musical dans l’exposition se faisant avec casque d’écoute de manière autonome, l’espace aménagé dans le hall du Musée autour d’un bar était donc une belle occasion de partager ses impressions après la visite dans une ambiance détendue. Et à en croire le temps passé par nos visiteurs mélomanes dans l’exposition, celle-ci fut très appréciée, toutes générations confondues!

Les visiteurs rassemblés dans le hall au moment du tirage du prix de présence

Vous avez participé à cette soirée? Nous serions heureux de connaître votre avis et vos suggestions dans les commentaires de cet article.

Y aura-t-il d’autres Soirée MCQ.org? Certainement!

Par |16 juin 2010|Numérique, RIFF. Quand l'Afrique fait vibrer les Amériques|Commentaires fermés sur Retour sur la Soirée MCQ.org

Atelier de costume sur le conte : J-7

L’atelier de costume sur le conte sera inauguré la semaine prochaine : le 22 juin! Les préparatifs s’accélèrent et n’oubliez pas que vous pouvez suivre nos photos du montage dans Flickr.

La semaine dernière, je suis allée présenter le processus de création et les costumes de Il était une fois… aux élèves de la classe de Madame Judith. Cette enseignante fort dynamique tient un blogue pour ses élèves et leurs parents, où elle mentionne ma visite.

Les enfants étaient ravis!

Et de notre côté, nous avons bien hâte de vous voir explorer les coins secrets de Il était une fois…!

Par |15 juin 2010|Ateliers de costumes, Médiation éducative et culturelle|Commentaires fermés sur Atelier de costume sur le conte : J-7

Quand Riff fait vibrer le web

RIFF, quand l’Afrique fait vibrer les Amériques est désormais ouverte depuis deux semaines, l’occasion de revenir sur les différentes opérations menées autour de son lancement, pour lequel nous avons essayé de proposer de nouvelles manières de présenter le contenu de son exposition.

Entre le 20 et le 31 Mai, nous vous avons proposé de jouer avec nous et de découvrir progressivement les différents objets mythiques présentés dans l’exposition et de remporter ainsi des places pour les matchs des Capitales. Ce quizz musical, basé sur la révélation d’indices en lien avec la carrière des artistes dont les instruments ou les costumes de scène sont exposés, a remporté un vif succès sur notre page Facebook.

Capture-10

Le 1er Juin, jour de l’inauguration de l’exposition et grande première pendant la visite de presse : une jeune blogueuse québécoise, Catherine Genest (@cathge sur Twitter) a accepté notre invitation et assiste à la visite de presse. Elle vous raconte ses premières impressions et fait ainsi rentrer le Musée dans son très select Culture Club.

Tweets et retweets en direct de la conférence de presse
Tweets et retweets en direct de la conférence de presse

Le soir, […]

Livres anciens : des trésors par milliers

Vous voulez consulter le premier livre imprimé au Québec ? Vous aimeriez admirez des ex-libris dans des imprimés précieux ? Vous voulez regarder les gravures de Jacques Callot ? Vous souhaitez parcourir les pages d’un livre mis à l’Index et destiné à l’Enfer ? Vous voulez lire un article paru dans le journal Le Canadien de l’année 1809 ?

Musée de la civilisation, bibliothèque du Séminaire de Québec. Le Canadien. Québec. Vol. 3, no 31 (17 juin 1809), p. [126]. No 736.1.4

Musée de la civilisation, bibliothèque du Séminaire de Québec. Le Canadien. Québec. Vol. 3, no 31 (17 juin 1809), p. 126. No 736.1.4

Tout est possible. Il s’agit de se rendre au Centre de référence de l’Amérique française du Musée de l’Amérique française qui abrite la Bibliothèque du Séminaire de Québec. Soit dit en passant, le Musée de l’Amérique française est une composante du Musée de la civilisation.

Cette incomparable bibliothèque, considérée la plus ancienne en Amérique française, compte des milliers de livres rares et précieux. Elle contient aussi d’autres sources documentaires anciennes que sont des brochures, journaux et périodiques. Les livres sont écrits en plusieurs langues, notamment en français, en latin, en italien et en anglais. Le fonds ancien renferme aussi des ouvrages en langues amérindiennes.

Cette riche documentation demeure incontournable pour qui veut enrichir ses connaissances sur l’histoire de la société québécoise.

[…]

Par |9 juin 2010|Archives, Général|7 Commentaires

Sculpture de Louis Jobin

Les sœurs du Bon Pasteur de Québec ont offert en donation au Musée de la civilisation une sculpture de Louis Jobin qui ornait autrefois le jardin de l’ancienne Maison Généralice, rue de la Chevrotière.

Louis Jobin, sculpteur.

La création de la congrégation

La congrégation des sœurs du Bon-Pasteur est relativement nouvelle dans la ville de Québec. Et même si sa fondatrice, Marie-Josephte Fitzbach, et quelques unes de ses compagnes œuvrent successivement à l’Asile Sainte-Madeleine, rue Richelieu, en 1850, puis à la résidence rue de la Chevrotière, il faudra attendre 1856 avant que la congrégation, connue sous le vocable Les Sœurs Servantes du Cœur Immaculé de Marie, (aujourd’hui congrégation Les Sœurs Servantes du Cœur Immaculé de Marie) ne soit reconnue par l’Église.

La Maison Généralice, rue de La Chevrotière

Suite à la concession d’un grand terrain, l’ensemble des bâtiments de la rue de La Chevrotière fut construit et on y cultiva un potager pour subvenir aux besoins alimentaires des personnes résidentes. En 1908, son Éminence Mgr Louis Nazaire Bégin demande aux religieuses d’entretenir un jardin pouvant servir au repos, à la méditation et aux dévotions. On érigera dans ce jardin un pavillon central, entouré d’arbres, de bosquets et décoré de quatre statues représentant respectivement Sainte-Anne, Saint-Joseph, la Vierge Marie et un ange. Ce jardin construit à l’intérieur des murs sera utilisé jusqu’en 1974 alors que le bâtiment est vendu et que la maison Généralice déménage à Sainte-Foy. Les statues seront alors intégrées aux collections de ce qui allait devenir le Musée du Bon-Pasteur.

Statue religieuse Saint-Joseph, Louis Jobin, Musée du Bon-Pasteur, b.2003.751.1-2.

Statue religieuse. Saint-Joseph. Louis Jobin. Musée du Bon-Pasteur, b.2003.751.1-2.

[…]

Par |2 juin 2010|Archives et collections|2 Commentaires

Il était une fois… un atelier de costume sur le conte

Nous vous avions mentionné qu’un nouvel atelier de costume était en préparation et que sa thématique portait sur le conte.

L’espace est présentement en montage et prend la forme d’un immense casse-tête. Des parties de sapin, des tuiles, un donjon en mille morceaux, des miroirs…

Vous êtes curieux? Jouez au petit oiseau qui observe à travers la fenêtre et suivez nos photos du montage dans Flickr!

[flickrset id= »72157623915413955″ thumbnail= »square » overlay= »true » size= »small »]

Des photos seront ajoutées au fil des jours du montage…

Par |13 mai 2010|Ateliers de costumes, Médiation éducative et culturelle|Commentaires fermés sur Il était une fois… un atelier de costume sur le conte

Manif d’art 5 : l’art contemporain s’invite au Musée

Manif d’art, la biennale d’art contemporain de Québec, débute ce samedi 1er mai. Pour cette cinquième édition qui s’articule autour de la thématique de la catastrophe, le Musée accueille l’artiste Sarah Emerson, originaire d’Atlanta, et son univers à la fois onirique et inquiétant.

Sarah Emerson nous explique le propos de son œuvre, Starlight Shadows, et la manière dont ce travail trouve sa place au sein du Musée. (en anglais)

Rendez-vous lors du vernissage progressif de la Manif d’art, samedi 1er mai, pour un passage par le Musée à 13h.

L’installation Starlight Shadows est exposée jusqu’au 13 juin dans le salon des visiteurs du Musée. À contempler de l’intérieur dans la journée et à admirer de l’extérieur la nuit.

Par |30 avril 2010|Médiation culturelle|Commentaires fermés sur Manif d’art 5 : l’art contemporain s’invite au Musée