­

Archives et recherche aux Musées de la civilisation : des inquiétudes du milieu

Plusieurs personnes ont exprimé dans les derniers temps des inquiétudes en regard de la salle de consultation des archives et du service de la recherche des Musées de la civilisation. Voici quelques éléments de réponse précisant le contexte des décisions du 31 mars 2016. Salle de consultation Nous sommes sensibles à vos inquiétudes quant à notre décision de fermer temporairement la salle de consultation des archives à partir du 23 juin. Cette décision découle d’une situation budgétaire complexe qui perdure depuis quelques années, causée notamment par des baisses successives de subventions et l’augmentation de certains coûts. Cette situation nous amène à recentrer nos activités sur la mission fondamentale des Musées de la civilisation, en particulier : consolider le mandat historique de notre programmation muséale; poursuivre le Chantier de conservation préventive des archives, dont les documents classés au registre Mémoire du monde de l’UNESCO; poursuivre le Chantier de numérisation des collections et des archives; augmenter la mise en valeur des collections en exposition et sur le Web avec la diffusion en ligne. Pour en savoir plus sur ces vastes chantiers, consultez les textes, photos et capsules vidéos sur notre site Web : https://www.mcq.org/fr/collections/grands-chantiers Ainsi, sur les 347 000 pièces composant les différentes collections d’archives des Musées de la civilisation, quelque 190 000 pièces ont subi un traitement particulier dans le cadre du Chantier de conservation préventive des archives. De plus, 5 200 objets, 21 000 documents, ainsi que 275 manuscrits et livres rares ont été numérisés dans le cadre du Chantier de numérisation des collections et des archives, grâce au Plan culturel numérique du Québec du ministère de la Culture et des Communications. À terme, la diffusion en ligne des collections et archives permettra à la communauté des chercheurs, ainsi qu’au [...]

Inspirée par les archives !

Mélange de mathématiques (1803-1804) par Jérôme Demers. Musée de la civilisation, bibliothèque de livres rares et anciens du Séminaire de Québec. Photo : Carolyne Bolduc. Le Musée de la civilisation a notamment pour mission de faire connaître l’histoire du Québec et les différents aspects de notre culture matérielle et sociale. Il assure la conservation et la mise en valeur de plusieurs centaines de milliers d’objets : livres anciens, objets autochtones, meubles d’époque, vêtements, cartes, œuvres d’art, etc. Les collections sous sa responsabilité regorgent de trésors ! Comme je souhaitais qu’il y ait une cohésion entre la mission du lieu qui accueille Géométrie des espaces et la poésie du projet, une recherche parmi ces témoignages du passé s’imposait ! […]

Joséphine-Delphine Roy : une femme d’exception immortalisée par Wickenden

Le Musée de la civilisation compte dans ses collections un portrait de Joséphine-Delphine Roy peint par l’artiste d’origine britannique Robert J. Wickenden. Cette œuvre se distingue d’autres portraits du même genre par la documentation substantielle qui existe sur la biographie du sujet et sur la genèse du tableau. Ces deux facteurs réunis ajoutent à la valeur historique et artistique de cette peinture.

Joséphine-Delphine Roy

  La petite histoire d’un tableau et de son sujet C’est en 1896 que Joséphine-Delphine Lavigne, devenue madame Roy par les liens du mariage, commande son portrait auprès de Robert J. Wickenden. […]

By |22 février 2012|Archives|Commentaires fermés sur Joséphine-Delphine Roy : une femme d’exception immortalisée par Wickenden

Les 92 résolutions des Patriotes dans l’exposition Le Temps des Québécois

Depuis que des gouvernements existent, il y a des gens qui les contestent et souhaitent améliorer le sort du peuple.  Que ce soit des manifestants contre une action militaire, un groupe qui réclame plus de droits ou  des gens qui ont des revendications économiques, le citoyen a toujours cherché de se faire entendre auprès des instances politiques.  Certains choisissent des actions, tandis que d’autres utilisent le pouvoir des mots.  En 1834, un document était le catalyseur d’un mouvement populaire qui visait à changer le système politique au Québec, appelé alors le Bas-Canada.  

Louis-Joseph Papineau (1786-1871), sans date, PH1988-1760, A. Boisseau, photographe. Musée de la civilisation, fonds d’archives du Séminaire de Québec.

Le texte des 92 résolutions, rédigé par Augustin-Norbert Morin, trouve son origine et son inspiration chez Louis-Joseph Papineau, chef du Parti patriote.  Le document, qualifié de « révolution dans toute la force du terme » par la Gazette de Québec, dénonce le système de gouvernement en place dans la colonie et présente des revendications pour un gouvernement élu, responsable et représentatif. […]

By |2 novembre 2011|Archives, Archives et collections, Expositions|2 Comments

À vos marques!

Parmi les documents d’archives conservés au Centre de référence de l’Amérique française se trouve le premier contrat de mariage au Canada. Comme tout « premier », il faut porter une nuance : il s’agit du premier contrat de mariage fait au Canada qui a survécu jusqu’à nos jours. Il est probable qu’il y en avait avant celui-ci, mais ils n’existent plus.

La première page du contrat. Référence: Musée de la civilsation, collection du Séminaire de Québec, fonds Georges-Barthélemi Faribault, P29/002.

Ce document est intéressant pour plusieurs raisons. D’abord à cause de sa date : le contrat a été rédigé le 27 juillet 1636. La colonisation de la Nouvelle-France avait repris juste deux ans plus tôt, après la prise de Québec par les frères Kirke en 1629. Robert Giffard avait commencé à amener des colons à sa seigneurie de Beauport en 1634. Il a lui-même signé ce contrat, qui a été rédigé dans son manoir seigneurial sous seing privé (pas devant notaire – il n’y en avait pas encore!) par Jean Guyon, un des pionniers de Beauport. Une autre chose qui rend ce document intéressant est l’âge des parties au contrat. Robert Drouin, premier de ce nom en Nouvelle-France, avait 31 ans. Sa future, Anne Cloutier, en avait 17. Il y avait très peu de femmes en âge de se marier à cette époque, et Drouin voulait en quelque sorte « réserver » la sienne par ce contrat. Le mariage n’était célébré que presque un an après la rédaction du document. D’ailleurs, le contrat spécifie que le couple allait vivre pendant trois ans chez les parents de l’épouse, probablement à cause de son jeune âge. […]

By |17 février 2011|Archives, Archives et collections|1 Comment

Livres anciens : des trésors par milliers

Vous voulez consulter le premier livre imprimé au Québec ? Vous aimeriez admirez des ex-libris dans des imprimés précieux ? Vous voulez regarder les gravures de Jacques Callot ? Vous souhaitez parcourir les pages d’un livre mis à l’Index et destiné à l’Enfer ? Vous voulez lire un article paru dans le journal Le Canadien de l’année 1809 ?

Musée de la civilisation, bibliothèque du Séminaire de Québec. Le Canadien. Québec. Vol. 3, no 31 (17 juin 1809), p. 126. No 736.1.4

Tout est possible. Il s’agit de se rendre au Centre de référence de l’Amérique française du Musée de l’Amérique française qui abrite la Bibliothèque du Séminaire de Québec. Soit dit en passant, le Musée de l’Amérique française est une composante du Musée de la civilisation. Cette incomparable bibliothèque, considérée la plus ancienne en Amérique française, compte des milliers de livres rares et précieux. Elle contient aussi d’autres sources documentaires anciennes que sont des brochures, journaux et périodiques. Les livres sont écrits en plusieurs langues, notamment en français, en latin, en italien et en anglais. Le fonds ancien renferme aussi des ouvrages en langues amérindiennes. Cette riche documentation demeure incontournable pour qui veut enrichir ses connaissances sur l’histoire de la société québécoise. […]

By |9 juin 2010|Archives, Général|7 Comments

La signature de Champlain

Comme archiviste de référence, je reçois des demandes de toutes sortes. En voici deux. Une fois, en lien avec notre exposition virtuelle des tableaux ornithologiques de Jean Jacques Audubon, une femme m’a demandé ce qu’il fallait donner à manger aux mésanges (comme celle-ci, magnifique, dessinée par Audubon), qui gaspillaient trop du mélange de graines qu’elle leur donnait! (La réponse : du suif et des graines de tournesol.)

Musée de la civilisation, collection du Séminaire de Québec, The Birds of America, John James Audubon, 107/1993.34708

Avec le 400e anniversaire de Québec en 2008, on a reçu notre lot de demandes aux archives. Quelqu’un a même demandé si nous avions la signature de Samuel de Champlain. On s’est regardé, mes collègues et moi, et nous nous sommes dit « Si on l’avait, on le saurait déjà ». Néanmoins, j’ai vérifié dans le fichier juste pour être certain. Je pensais peut-être trouver un fac-similé. Ce que j’ai trouvé m’a surpris. […]

By |1 avril 2010|Archives|4 Comments

Accéder à un des trésors de l’Humanité et plus … si affinités ….

Le Musée de la civilisation conserve au Centre de référence de l’Amérique française, un des trésors de l’Humanité, les fonds d’archives du Séminaire de Québec 1623-1800 et bien d’autres fonds. Dans l’effervescence et la masse d’informations entourant les célébrations du 400e anniversaire de fondation de la ville de Québec, en 2008, il en est une qui n’est pas passée inaperçue aux yeux des Québécois, des Canadiens, des Francophones et des gens soucieux de la culture passée, présente et future : le fonds d’archives du Séminaire de Québec 1623 -1800 est entré au «Temple de la renommée» de la culture mondiale . Nous, qui étions soi-disant « nés pour un petit pain », selon l’expression couramment véhiculée, nous accédons à la reconnaissance culturelle universelle ! Nous pouvons en être fiers et prendre la mesure de la valeur et de la place de nos archives et de notre culture. En effet, en 2007, l’UNESCO a consacré ce fonds d’archives en l’inscrivant au Registre de la Mémoire du Monde. Cette inscription rend justice au caractère unique, exceptionnel de ce fonds, par la valeur de témoignage complet, original des archives des activités du Séminaire de Québec. Elle reconnaît l’unicité et la richesse du fonds qui permettent de comprendre l’installation pionnière et l’enracinement des Français et francophones en Amérique et leurs ramifications historiques et contemporaines. […]

By |15 mars 2010|Archives|Commentaires fermés sur Accéder à un des trésors de l’Humanité et plus … si affinités ….