­

Approche collaborative au Musée

Waban-Aki (Abénaquis), Anishinabeg (Algonquins), Atikamekw, Eeyou (Cris), Wendat (Hurons Wendat), Innus, Inuit, Wolastoqiyik (Malécite), Mi`gmaq, Kanien Keha;ka (Mohawks), Naskapis…

Que de noms inconnus pour un petit Breton.

Ce sont les onze nations autochtones du Québec, qui feront  l’objet de la nouvelle exposition de synthèse et de référence portant sur les Premières Nations et les Inuit du Québec et dont l’ouverture est prévue pour novembre prochain. Ils sont écrits en langues autochtones car le Musée privilégie l’usage des noms que les membres des Premières Nations utilisent pour parler d’eux-mêmes.

Depuis mon arrivée, il y a un mois, j’ai commencé à mieux les connaitre grâce à différentes lectures, à comprendre leurs origines, leurs mode de vie et leurs évolutions.

Ce n’est pas tous les jours très simple de bien comprendre toute la complexité de leurs histoires et de leurs cultures, mais c’est très enrichissant.

[…]

Un breton sous la neige

Bon matin,

Quel choc en arrivant ici, en février, de découvrir une température aussi froide et autant de neige mais une fois bien équipé, c’est magique.

Je me présente, je m’appelle Thibault Moreau, ici Thibault est un nom de famille mais en France c’est un prénom, répandu et datant du Moyen Age.  J’ai décidé de venir à Québec afin de réaliser mon stage au Musée de la Civilisation. Ce stage clôturera ma formation en gestion et valorisation du patrimoine, architectural, artistique et culturel que je réalise à Quimper (France – Bretagne).

Je vais travailler pendant cinq mois  sur des produits de médiation autour de la nouvelle exposition permanente sur les Premières Nations. Une formidable expérience en perspective. La première semaine fut celle de la découverte de ma maître de stage (fort sympathique), de l’équipe du musée (très accueillante) ainsi  que du fonctionnement de l’institution.

Ce fut également le temps des premières lectures sur le thème des Premières Nations.

J’ai expérimenté la manière de fonctionner au musée, pour la conception d’une exposition comme les premières nations; elle est à mes yeux novateurs. Une chargée d’exposition réunit différentes personnes autour d’une table ronde : conservatrice, chercheur, designer, une chargée de projet de la médiation culturelle et une chargée de projet de la médiation éducative. Cela permet de confronter les points de vue afin de placer le visiteur au centre d’une expérience unique.

 

Kenavo (au revoir en Breton) et à bientôt pour vous conter mes  expériences au musée

Thibault

Les 92 résolutions des Patriotes dans l’exposition Le Temps des Québécois

Depuis que des gouvernements existent, il y a des gens qui les contestent et souhaitent améliorer le sort du peuple.  Que ce soit des manifestants contre une action militaire, un groupe qui réclame plus de droits ou  des gens qui ont des revendications économiques, le citoyen a toujours cherché de se faire entendre auprès des instances politiques.  Certains choisissent des actions, tandis que d’autres utilisent le pouvoir des mots.  En 1834, un document était le catalyseur d’un mouvement populaire qui visait à changer le système politique au Québec, appelé alors le Bas-Canada.

 

Louis-Joseph Papineau (1786-1871), sans date, PH1988-1760, A. Boisseau, photographe. Musée de la civilisation, fonds d’archives du Séminaire de Québec.

Le texte des 92 résolutions, rédigé par Augustin-Norbert Morin, trouve son origine et son inspiration chez Louis-Joseph Papineau, chef du Parti patriote.  Le document, qualifié de « révolution dans toute la force du terme » par la Gazette de Québec, dénonce le système de gouvernement en place dans la colonie et présente des revendications pour un gouvernement élu, responsable et représentatif.

[…]

By |2 novembre 2011|Archives, Archives et collections, Expositions|2 Comments

Une application mobile en LSQ pour visiter le Musée

Nous avons l’immense plaisir de lancer aujourd’hui l’application Parcours LSQ spécifiquement dédiée à nos visiteurs sourds qui communiquent avec la langue des signes québécoise (LSQ). On y retrouve une soixantaine de vidéos où une interprète signe en LSQ les expositions permanentes Le Temps des Québécois et Territoires.

 

[…]

Restauration du rabaska : invitation au public

Rabaska présenté dans l'exposition Nous les Premières Nations.

En 1998 le Conseil de la Nation Atikamekw confiait un rabaska de 32 pieds au Musée de la civilisation.  Ce rabaska  fabriqué, par César Newashish et ses trois fils, est actuellement présenté dans l’exposition Nous les  Premières Nations où il fait vedette car tout impressionne de cette embarcation.

Au cours des prochaines semaines, François Newashish, un des fils du grand César, réparera le rabaska dans la salle d’exposition et vous êtes invités à venir le voir travailler (du lundi au vendredi). Progressivement il consolidera les éléments en péril et remplacera certains autres qui sont détériorés. Les travaux débuteront avec les larges parois d’écorce du centre.

[…]

Nouvelle application iPhone pour le Musée : MCQ!

Ça y est! La nouvelle application iPhone du Musée est dorénavant offerte sur l’App Store : MCQ!

[…]

ROME. De ses origines à la capitale d’Italie

Rome.jpg

 

 

Ce matin avait lieu le prélancement médiatique de l’exposition ROME. De ses origines à la capitale de l’Italie qui sera inaugurée le 11 mai prochain. Une exposition colossale dévoilant des objets d’exception!

 

 

Hélène Bernier, directrice des expositions et des affaires internationales, en conversation avec la déléguée du Québec à Rome, madame Amalia Daniela Renosto, et le commissaire de l'exposition, monsieur Giovanni Gentili.

 

Depuis toujours, Rome demeure une destination privilégiée des pèlerins, des amoureux de l’art, des historiens ou des simples touristes. Au fil des chefs d’œuvres présentés dans l’exposition et de l’installation multimédia La fontaine de Rome, vous serez invités à une réelle visite de Rome à différentes époques, et vous aurez l’occasion de découvrir l’héritage qu’elle nous a légué.

 

 

La louve du Capitole nourrissant Remus et Romulus. Musées Capitolins.

 

Mosaïques, fresques, bustes, bijoux, sculptures, tableaux et objets du quotidien témoigneront de l’incroyable histoire de Rome de l’Antiquité jusqu’à 1871, date à laquelle Rome devient capitale de l’Italie unifiée. Vous découvrirez près de 300 trésors romains provenant d’une trentaine d’institutions muséales de la Ville éternelle, dont les Musées du Capitole et les Musées du Vatican. Cette présentation de Rome sur une aussi vaste période est une première mondiale… et elle se déroulera en nos murs! Voyez le vidéo de présentation de l’exposition.

 

C’est d’ailleurs demain le 17 mars que l’Italie amorce les célébrations du 150e anniversaire […]

By |16 mars 2011|Expositions|Commentaires fermés sur ROME. De ses origines à la capitale d’Italie

Pierre Lepage, pour un rapprochement entre Premiers Peuples et Québécois

Cet article s’inscrit dans la série qui présente le comité scientifique pour le renouvellement de l’exposition permanente pour présenter les Premières Nations et les Inuit du Québec. Il y a quelques semaines, nous vous avions présenté Sylvie Vincent.

_______________________________________________________________

 

Pierre Lepage

Anthropologue de formation, Pierre Lepage met ses qualités de médiateur et de vulgarisateur au service du comité scientifique d’Espaces Premiers peuples.

 

Pierre Lepage possède une longue expérience de terrain dans les relations entre autochtones et non-autochtones. Il a œuvré pendant 33 ans comme agent d’éducation au sein de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec.

Entre 1998 et 2008, Pierre Lepage a coordonné un programme de sensibilisation aux réalités autochtones en milieu scolaire québécois sur le thème : La rencontre Québécois-Autochtones. Ce programme d’activités éducatives, appelé Sous le Shaputuan, est élaboré par la Commission et l’Institut Tshakapesh, autrefois appelé l’Institut culturel éducatif montagnais (ICEM). Réédité en 2009, il publie en 2002 un outil pédagogique intitulé Mythes et réalités sur les peuples autochtones. En collaboration avec l’Institut Tshakapesh, il vient tout juste de terminer une étude sur les besoins de formation en relations interculturelles des enseignants et des intervenants travaillant dans le réseau des écoles innues.

Pierre Lepage a également agi comme médiateur délégué par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse lors de la crise d’Oka de l’été 1990.

Pour aller plus loin

Mythes et réalités sur les peuples autochtones.

Pierre Lepage dans l’émission […]

Chanter Noël au fil des siècles

Chanter Noël au fil des siècles est une exposition de Noël présentée dans le hall du Musée du 1er décembre 2010 au 3 janvier 2011.

Pour la sélection des objets présentés dans les treize vitrines, le conservateur Michel Laurent s’est inspiré d’airs de Noël.

Le texte qui suit présente cette recherche et vous invite à remonter le cours du temps.

Vous pouvez également visionner l’émission Portes ouvertes au Musée de la civilisation qui porte spécifiquement sur la collection d’ornements de Noël Claude-Davis.

_______________________________________________________________

3- Carte postale

Nombreux sont les chants de Noël dont l’origine nous est inconnue. Heureusement, les documents conservés dans les archives peuvent à l’occasion, apporter quelques lumières. Parmi les plus anciennes mentions, notons celle de cantiques composés pour les trois messes de Noël vers l’an 604 à Rome. Cette tradition religieuse sera suivie au 11e siècle par des débordements publics suite à l’association du peuple aux chants de la liturgie. Ces jeux liturgiques appelés également les Mystères, vont se dérouler dans le chœur, la nef et se terminer sur le parvis des églises et parfois même dans les cimetières.

Mais que chante-t-on ici ?

La tradition des chants de Noël va suivre les religieux, religieuses et colons qui arrivent de France. Leur transmission se fera par le biais de la tradition orale ou alors par la lecture de recueils le plus souvent sans notation musicale. Les airs proviennent de chansons profanes, d’airs d’opéra et même de marches militaires. Les textes anciens sont souvent anonymes, mais il arrive quelquefois que nous en connaissions l’auteur. L’on constate également qu’il existe de nombreuses variantes de ces chants.

Généralement les documents anciens présentent les cantiques sous une même forme c’est-à-dire qu’ils en indiquent le titre, la référence à un air connu et le texte de la chanson. Rares sont les recueils qui présentent les partitions musicales. Voici à titre d’exemple le chant Ça bergers assemblons-nous sur l’air de Où s’en vont ces gais bergers.

Tiré de : Pastorale sur la naissance de Jesus-Christ : avec L'adoration des  bergers, et La descente de l'archange saint Michel aux lymbes / revue & corrigée de nouveau par frère Claude Macée. - A Saint-Malo : Chez H.-L. Hovius, fils, imprimeur-libraire, 1805, p 53.

Tiré de : Pastorale sur la naissance de Jesus-Christ : avec L'adoration des bergers, et La descente de l'archange saint Michel aux lymbes / revue & corrigée de nouveau par frère Claude Macée. - A Saint-Malo : Chez H.-L. Hovius, fils, imprimeur-libraire, 1805, p 53.

[…]

By |15 décembre 2010|Archives et collections, Expositions|3 Comments

Collaboration active des Premières Nations et des Inuit

Assemblée

Une assemblée décisive s’est tenue à Québec pour lancer les travaux de réalisation de la prochaine exposition permanente du Musée portant sur les Premières Nations et les Inuit.

Cette assemblée consultative, nommée mamo-ensemble et coprésidée par Michèle Audette, présidente de Femmes Autochtones du Québec, et Isabelle Picard, directrice de Paroles Rouges, a réuni récemment à Québec des représentants de chacune des Premières Nations et des Inuit du Québec, ainsi que des représentants d’organisations autochtones. La tenue de cette assemblée a été rendue possible par la contribution financière du réseau DIALOG, le réseau de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones et de l’ARUC ODENA – Les autochtones et la ville : identité, mobilité, qualité de vie et gouvernance.

Le Musée de la civilisation inaugurera la nouvelle exposition en juin 2012. Elle remplacera Nous, les Premières Nations, l’exposition permanente actuelle. Fidèle à sa politique de partenariat développée depuis son ouverture, mais soucieux de pousser plus loin la démarche de consultation, le Musée souhaite développer les contenus de la future exposition en étroite collaboration avec les Premières Nations et les Inuit et veut favoriser l’apport des différents groupes à la conception du projet.

Invités par le directeur général du Musée de la civilisation, monsieur Michel Côté, les participants ont exprimé leurs attentes face à l’exposition. Ils ont généreusement fait part de leurs suggestions pour que le processus soit mené rondement et ont proposé des thèmes des plus prometteurs. La vitalité et la richesse des cultures autochtones, telles qu’elles se manifestent à l’intérieur même des communautés et dans les milieux urbains, l’importance des traditions, le dialogue entre les générations, le […]